Préservé , hors du temps , dernier rappel , un vaste paradoxe , le ciel s'impose et nous soumet . Eclat du trait , de la strie , traverse blanche , nos mains ne pétrissent pas le ciel , ni ne l'effleurent . Nous sommes dans un état léthal .

Seuls quelques repères improbables nous défient . Variations d'un même espace , d'une immensité qui pourrait se fendre et laisser entendre un effroyable opéra . Nous écoutons à l'affût d'un écho misérable .

 

004